Mariette Yoga

Kashmirian Yoga, an exploration of the Non-Dualistic Tantric Sivaism Tradition

About Mariette/CLASSES & SÉMINAIRES/CLASSES AND WORKSHOPS/Contact/Archive/RSS

"

Q : On vit une époque très sombre —qui a, par le fait même, son côté lumineux— mais sombre au plan politique et social. Est-ce que vous croyez que l’on a beaucoup d’espoir de se sortir de cette crise de fin de siècle et de millénaire?

R : J’espère que non parce que finalement ce qui est sombre, c’est la prétendue recherche spirituelle. Ce qui est sombre, c’est de voir des professeurs de Yoga à tous les coins de rue. Ce qui est sombre, c’est le channeling. Ce qui est sombre, c’est la recherche spirituelle moderne, c’est cette espèce de fuite de l’instant. Par contre, ce qui est merveilleux, ce qui est «auspicieux», c’est la guerre qui s’approche, ce sont les cataclysmes qui viennent, parce qu’ils remettent profondément en question l’être humain, lui font poser de véritables questions. Tout le reste le fait dormir.

Alors, il faut qu’il soit très clair que l’état du monde, c’est sa chance. Si les dieux font bénéficier le monde de ces mouvements, c’est le cadeau suprême. Malheureusement, il y a des époques où le cataclysme est la seule manière d’amener un questionnement. Dans leur générosité, les dieux vont, je pense, nous aider de plus en plus dans ce sens-là. Tout ce romantisme du Yoga, de l’Orient, de la spiritualité, toutes ces techniques spirituelles de progression, de purification, relèvent vraiment de l’âge sombre. Elles sont vraiment une perte d’argent, d’énergie. Un jour, elles disparaîtront complètement et, à ce moment-là, peut-être aura-t-on moins besoin de cataclysmes pour se réveiller.

"

- http://www.invitedemarc.com/2014/02/02/ce-qui-est-sombre-cest-la-recherche-spirituelle-moderne-cest-cette-espece-de-fuite-de-linstant-eric-baret/

Note importante :

- sauf sur demande spéciale, à date, les cours et les séminaire ne sont donnés qu’en FRANÇAIS

-Les poses démontrées ici ne sont autre que des possibilités de ce qui peut être exploré dans une forme extrême de la pratique… La pose n’est absolument pas une fin en soi. L’accent étant mis sur le RESSENTI, chaque corps est une porte d’exploration, et c’est vers cette EXPLORATION que nos rencontre vont tendre.

-Les poses acrobatiques peuvent être enseignées et pratiquées, si le corps le permet, seulement pour découvrir un peu plus ses contractions, ses réactions et ses schémas corporels. Sans cette orientation, elles n’ont absolument aucun intérêt.

-Les cours et les séminaires sont accessibles à n’importe quelle personne pour qui résonne la joie d’explorer l’écoute de la réalité sans commentaire, et touchée par un pressentiment sans attente.

Mariette

Photographer : Mateo H Casis

Photogrpaher : Mateo H Casis

Details

Photographer : Mateo H Casis

Standing poses

P : Mateo H Casis

Shoulder Poses

Photographer : Mateo H Casis

Lotus poses

"Je pratique le yoga Cachemirien. Je suis cette exploration unique depuis plusieurs années auprès d’Éric Baret, qui a lui-même été enseigné par Jean Klein. Comme Klein le dit :
“Le Yoga est une exploration du corps-esprit. Les pranayamas sont une purification. Cette exploration prend place dans une conscience qui est totalement innocente d’une quelconque référence, ne recherchant ni résultat, ni but. Ainsi l’exploration vous ramène à une conscience sans objet” (The Book of Listening p21)
Ici je démontre différentes asanas possibles, mais ce yoga n’a pas besoin d’être poussé aussi loin car il n’y a aucun besoin de performer une pose compliquée si le corps n’est pas vide de substance. Le but est l’exploration et comment se révèle les mécanismes psychologiques, dans cette perpective la pose devient secondaire. Dans les premières années, une simple pose est en fait la façon la plus claire de voir les réactions, les résistances et les peurs, de voir combien le corps est devenu mémoire plus qu’une sensation vivante… tout doit être vu sans “interférences psychologiques”, et doit apparaitre neutrement.
Dans cette orientation, il n’est pas nécessaire de se battre contre l’agitation mentale ou la tension du corps, au contraire, elles doivent être vu objectivement et senties sans résistance. Quand la reconnaissance claire de la réalité arrive sans le moindre mouvement de vouloir changer quoi que ce soit, alors on comprend profondément qu’il n’y a besoin de rien d’autre.
C’est cela l’exploration de l’orientation traditionnelle du Sivaisme Tantrique Non-duel du Cachemire, vécu au travers du yoga."

- Mariette

Kashmirian YOGA Cachemirien ASANAS

Video : Liliana Ortiz Casas & Mateo H Casis

"

I practice Kashmirian Yoga. I’ve been learning this unique exploration with Eric Baret, who has been thought himself by Jean Klein. As Klein said:
“Yoga is an exploration of the body mind. Pranayama is a purification. This exploration takes place in an awareness that is completely innocent of any reference, not looking for a result or a goal. So the exploration brings you back to objectless awareness” (The Book of Listening, p21).

Here I demonstrate various possible asanas. This yoga doesn’t need to be pushed that far, there is no point to do a complicated pose if your body is not empty of substance. The goal is the exploration, not the pose in itself, and how it reveals your psychological mechanisms. In the early years, a simple pose is actually the clearest way to see reactions, resistances and fears, to see how much the body is a memory and not a living sensation… Everything is meant to be seen without “psychological interferences”, it must appear neutrally. In this orientation, there is no point to fight against mental agitation or body tension, on the contrary, it is to be observed objectively. When the clear recognition of reality comes without any movement towards changing it, then you understand profoundly that nothing else is needed.
This is the exploration of the orientation of the Non-Dual Tantric Sivaism Tradition, embodied through yoga.

"

- Mariette

"Jacques Lusseyran “Le monde commence aujourd’hui”"

-

Les yeux font les couleurs. Bien sûr, pas les yeux physiques, ceux de l’ophtalmologie. Ces deux organes confus et fragiles en avant de la tête ne sont, après tout, que des miroirs. Les deux miroirs brisés, les yeux continuent de vivre.

Ceux dont je veux parler, les vrais yeux, travaillent au-dedans de nous. Tant pis si le vocabulaire fait défaut, s’il est faible : voir c’est un acte fondamental de la vie, un acte indéchirable, indestructible, indépendant des outils physiques dont il se sert. Voir, c’est un mouvement de la vie fait en nous avant les objets, avant toute détermination extérieure. Avant les objets et après eux si, par accident, les instruments matériels de la rencontre viennent à manquer. C’est au dedans de vous, que vous voyez.”